Ethnographie du corps et de l’esprit

Dans le cadre de leur cours « Stage de terrain », quatre étudiants de troisième année d’Anthropologie de l’Université Toulouse Jean Jaurès ont choisi de prendre l’association Corps & Dao comme objet d’observation.

Laissons la parole à Alys Crétier, Sapho Dinh, Manon De Sousa et Benjamin Briaut pour nous expliquer leur travail.

Les quatres à la fac

Il nous a été donné en cours, un thème commun à partir du célèbre texte de Marcel Mauss sur Les techniques du corps. Dès le départ nous avons partagé un intérêt pour le rapport du geste au spirituel. Nous avons pensé aux médecines parallèles et traditionnelles, arts énergétiques, pratique de la méditation, yoga, tai-chi-chuan et arts martiaux internes. Ce qui nous a parût original et intéressant dans notre interprétation commune du sujet, c’est la pluralité des expressions culturelles par les rites, l’hétérogénéité du public concerné et les façons propre à chacun de vivre l’interdépendance du corps et de l’esprit.

Après avoir exploré plusieurs possibilités, nous nous sommes notamment focalisés sur l’association Corps & Dao. Selon la philosophie taoïste et la médecine traditionnelle chinoise, le corps est une totalité composée de souffles vitaux qui doivent être perpétuellement équilibrés pour atteindre l’accomplissement de soi. Les pratiques taoïstes interviennent ainsi dans le but de faire circuler la vitalité pour pacifier le corps et l’esprit.

Nous avons décidé de nous rendre au moins par binôme sur nos terrains d’enquête. En effet, chacun porte une attention différente à ce qu’il observe. Cela nous permet de nous compléter et de prendre du recul sur nos propres interprétations. Notre choix de terrain nous permet d’effectuer de l’observation participante, nous sommes donc immergés dans le terrain et nous nous ouvrons aux sensations que procure la pratique. Préparés à une enquête scientifique, nous avons été surpris que notre objet d’étude puisse nous mener à une introspection personnelle.

Pour l’instant, trois thèmes attirent particulièrement notre attention :

  • Les émotions qui sont soulevées à certains moments de la pratique ;
  • Le recours à des formes animales et naturelles ;
  • La manière dont s’opère la transmission spirituelle par les techniques du corps.

Jusqu’à aujourd’hui nous avons surtout effectué des entretiens libres avec les informateurs les plus expérimentés dans la pratique (professionnels, professeurs). Nous souhaitons maintenant recueillir les témoignages des pratiquants.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s