Vannerie Sauvage à Limayrac

Cet atelier s’inscrit dans le cycle des Zateliers Zécolos animés par Julien Savonet ~ Eco-interprète. Ce sont des rendez-vous nature qui ont lieu le plus souvent au Bois de Limayrac. Leur objectif est de renforcer le lien des participants avec leur environnement proche. Ils visent à faire découvrir des plantes, arbres, fleurs et arbustes du parc.

Vannerie 2019 - 1.png

Connaître une plante en la nommant est déjà un premier pas pour la fait exister. Mais, pour tisser un lien plus intime avec la nature, rien de mieux que de manipuler, goûter, écouter, sentir, plier… Bref, ressentir la nature et s’y replacer comme acteur.

Les humains tirent leurs ressources de la nature pour produire et consommer. Il s’agit d’apprendre à l’assumer afin de se positionner de manière équilibrée. Le productivisme effréné et la facilité de transporter des produits de la terre nous le font oublier.

Si notre environnement proche devient une ressource du quotidien (bois, fruits, sirops, tisanes, alimentation, rêverie, jouets, poésie…), nous nous appliquerons à le préserver pour ne pas épuiser les ressources avec lesquelles nous interagissons et dont nous dépendons. Peut-être faut-il partir de cette échelle locale pour appréhender le besoin de les préserver ?

Vannerie 2019 - 2

L’atelier Vannerie sauvage a été l’occasion d’explorer les jeunes bosquets du Bois pour y découvrir le Cornouiller. Cet arbuste est très commun. Il est utilisé en vannerie traditionnelle : son bois de l’année (moins d’un an) est souple et autorise le tressage. De plus, ses jeunes rameaux prennent une couleur rouge lorsqu’ils grandissent au soleil. Le Cornouiller joue aussi un grand rôle dans l’alimentation des oiseaux.

La vannerie est intéressante pour la connaissance qu’elle nous apporte des matériaux : avant de tresser le Cornouiller, il faut assouplir sa fibre pour qu’elle plie sans rompre. Cet exercice n’est pas simple car on assouplit le rameau en le pliant légèrement. Si l’on va trop loin il rompt. Si l’on ne va pas assez loin, il rompra lors du tressage. Il faut donc trouver la juste mesure, s’ouvrir et écouter la matière.

Les réalisations en vannerie représentaient des poissons. Animal très commun au Bois de Limayrac – surtout en avril !

Vannerie 2019 - 3

Le prochain Zatelier Zécolo se déroulera le samedi 11 mai à 14h30, nous ferons du LandArt.

Plus d’information : Julien, au 06.74.61.16.48

 


Texte : Julien Savonet
Photos : Elodie Larive

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s