Les techniques Wudang Hunyuan

Les formes étudiées au sein de l’association Corps & Tao ont notamment été transmises, interprétées et élaborées par le moine taoïste Li Jiazhong (1967-), qui a vécu dans les grands monastères des monts Wudang (Hubei), Lao (Shandong) et Heng (Hunan), mais aussi à Pékin et dans des villages de la Chine intérieure. Il réside depuis une dizaine d’années au belvédère des Transformations intensifiées (Zenghua guan), sur la colline du Lotus qui surplombe les plaines rizicoles du Hunan, où il pratique les techniques du corps, dirige des rituels au service de la communauté villageoise, enseigne à quelques disciples et écrit sur les arts internes.

Compo Jiazhong

L’usage du nom de Wudang marque son appartenance à la tradition des arts interne et au taoïsme. En effet, depuis le XVIIe siècle, les arts internes sont symboliquement associés à la tradition taoïste et au mont Wudang, par contraste avec la catégorie des arts dits « externes » (waijiaquan), qui est quant à elle associée symboliquement au bouddhisme et au monastère de Shaolin (Shaanxi).

Dao4

Le principe central de cette pratique est le concept taoïste de hunyuan, qui signifie « souffles vitaux originels », en référence à la poussée vitale première qui, dans la pensée chinoise, donne forme et nourrit l’ensemble des êtres qui habitent le monde. Ce concept prend sens dans des systèmes de pensée que les anthropologues définissent comme « analogiques » ou « animistes », par contraste avec le « naturalisme » qui caractérise nos sociétés. Il fait aussi écho aux approches « vitalistes » qui se sont opposées au « mécanisme » dans l’histoire de la biologie et de la philosophie (Bichat, Bergson, Deleuze, Ingold). De nombreuses traditions ont eu recours au nom de hunyuan pour s’auto-définir au cours de l’histoire chinoise jusqu’à aujourd’hui, sans que l’on puisse établir des rapports de transmission ou de diffusion directes entre elles. À titre d’exemples, l’un des quatre principaux courants taoïstes de la dynastie des Song était nommé Hunyuan et l’on rencontre aujourd’hui diverses écoles portant des noms comme Hunyuan Taiji ou Hunyuan Qigong.

Publicités